Londres la grande se lamente dans un cri de douleur mais je vais la purifier en éliminant les basses classes, ces symboles de déchéance et de corruption.


[Forum RPG NC-16 inspiré de la série God Child de Kaori Yuki]

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bloody bloody night ( jezabel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "Le Fou"

Messages : 1654
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 25
Localisation : toujours près de mon violon

MessageSujet: Bloody bloody night ( jezabel)   Lun 8 Mar - 22:26

Tout ceci commença, une belle nuit d’hiver rugueuses et mortelles. La neige dominait partout les pavés du pont où les âmes en peines que je scrutais s’étaient arrêtées. Un immense pont, celui qui passait au dessus de notre chère tamise. Tombeaux de mainte choses et personnes. Il était bordé une rambarde d’une épaisseur assez protectrice ainsi que plusieurs statue d’ange et des lampadaires toujours espacés de la même distance à chaque fois. Que de précision. Que de précision. Mais là n’est pas la question. Je me pencha un peu sur le coté, de la ou je m’étais arrêter je ne les voyait plus très bien. Bon il faillais que je bouge… Je me leva alors de l’épaule droite de l’ange ou je m’était arrêter et posa pied sur son bras à demi-levé. Marchant avec équilibre jusqu’aux bout, je m’accroupis un pied sur son poignet pour une stabilité parfait. Une main sur la lance que la sculpture tenait pour parfaire tout cela. J’ai beau être une chouette, je ne suis pas funambulisme et la grosseur d’un bras n’est pas toujours suffisante pour admirer une fin.

Maintenant je voyais bien, ils étaient là en dessous de moi, le vent, mon allié, celui qui rependait habituellement les larmes mélodique de Martyr sur toute la ville me faisait par de leur parole.
Et alors qu’elles continuaient les petits manèges tout à fait inconscient que de suis au dessus d’eux à les observer , ils commençaient a faire des choses intéressantes. Bah que je ne joue pas les voyeurs enfin si quand même un peu.. Mais ce n’est pas ce genre de chose dont je parle… quoique.

Une des femmes, oui les femmes sont à honneur cette nuit , attrapa l’autre par les cheveux et la traina par terre.. Ouh les rumeurs étaient bien réelle, il ne faut jamais essayer d’arrêter une bataille entre femme. Et ce pauvre amant n’avait pas l’air d’être au courant.
Voila pourquoi, deux furies se sont jetés sur lui et que maintenant l’homme luttait contre le courant pour pouvoir sortir… Bah de toute façon il mourrait gelé par la froideur du temps. Retournons à nos brebis égarées, Toutes de noires encapuchonnées. Quels contrastes il y à avec la neige immaculée qu’elles foulent de les pieds. Mais c’est bien grâce à la meilleure amie de La Lunatique que je peux me permettre de regarder un tel tableau. L’astre lumineux avec son doux éclairage, est vraiment un bon guide pour les fins connaisseurs ou les amateurs de la nuit.

Un couteau qui affine, des tissus qui s’ébruitent, une nouvelle couleur qui domine. C’est-ce qu’il faillait, le tableau est vraiment magnifique, ce trio, cette mélodie du dernier soupire, somptueux. La musique est une forme d’art. Je suis un adepte d’art sous l’importe qu’elle forme.
Et ces fleurs écarlates qui se mélangent à la neige en reste pas moins une merveille.

Le dernier mouvement, un nouveau colorie vient accentuer et finir ce tableau éphémère que de décrit. Quel beau requiem passionné, il est rare de notre temps de notre une symphonie d’amour. Je suis content de mon spectacle.
Je me relève, le vent porte l’odeur du sang mais cela ne me dérange pas, je n’ai pas envie de bouger .. Pas tout de suite. Et puis je ne risque pas d’être vu, avec mon manteau teinte neige, ma peau et mes cheveux de même, je passe tout à fait inaperçu dans cet univers de givre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "La Mort"

Messages : 1714
Date d'inscription : 28/02/2010
Age : 25
Localisation : Qui sait ?

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Mar 9 Mar - 17:13

Jezabel, esclave des songes d’horreurs ne pouvait, du moins comme d’ordinaire, fermer l’œil de la nuit. Cette fois, un minimum de raison lui permettait de ne pas noyer ses tourments dans une bonne dose de calmant… L’un des meilleurs avantages d’un médecin est de pouvoir se procurer x ou y substance à chaque moment de la journée. Celle-ci s’annonçait d’ailleurs d’un ennui mortel…
C’est bien la nuit qu’il se sentait relativement « vivant » du moins en partie, alors pourquoi ne pas profiter de cet écrin de brume glacée ?

Regard furtif vers l’eau de la Tamise, givrée en surface, scintillante comme un néon, ces reflets paraissaient tout bonnement sublimes. Léchant la lame de son scalpel, Doctor ne pouvait réprimer le brûlant désir de se jeter dans ce cercueil de glace, pour ne faire plus qu’un avec ces eaux mystérieuses.
Il releva furtivement les yeux vers le ciel magnifique, parsemé d’étoiles et endeuillé de nuages. Quelle heure pouvait-il bien être depuis que, minuit sonnant, il s’accordait cette petite escapade nocturne ? A vrai dire peu importait…

Alors que la peau des miséreux se changeait peu à peu en un bleu cendré, le chirurgien dément ne sentait absolument pas le froid glacial, qui éteignait tout sur son passage. Amoureux de l’hiver, l'Arcane de la mort ne pouvait qu’adorer l’énorme amas de neige qui recouvrait désormais les lieux et seul ses pas venaient souiller le velours blanc.
Ou presque…

Ses mains recouvertes de sang frais en laissèrent s’écouler de fines gouttes, Doctor terminait tout juste « son petit marché » totalement sordide, qui consistait, tout simplement à récupérer quelques organes des malheureux agonisants qu’il croisait sur sa route.
Ce soir là « la récolte » avait été divine. Examinant un large bocal de formol à l’éclat lunaire, un sourire inquiétant ombrait son visage…

Lors de ces instants, Jezabel paraissait vraiment effrayant, inhumain et cynique à souhait, notamment à cause de l’aura malsaine qui l’entourait. Ce loisir immonde était devenu routine pour l’Arcane, amputé de sommeil. Fier de son nouveau troupeau de globe oculaire, il imaginait déjà un emplacement pour la plus belle paire, dans l’étagère déjà surchargée de son bureau. Pour le reste, une petite dissection resterait tout à fait ludique.

Oui, la mort ne se lassait jamais de ce charmant « passe-temps » complètement tordu… Il était fasciné par les secrets qui se cachaient dans chaque muscle, dans chaque cellule qui permettaient de comprendre la composition du corps humain pour ensuite pouvoir le démonter à sa guise, comme les rouages d’une horloge…

Absorbé par ses pensées, il ne remarqua même pas le regard sanguin qui le fixait depuis de longues minutes.

___________________________________________

"Lacrimosa dies illa, Qua resurget ex favilla"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "Le Fou"

Messages : 1654
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 25
Localisation : toujours près de mon violon

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Mar 9 Mar - 22:09

Des nuages par filaments épais commençaient à cacher les quelques étoiles qui essayaient de fuir les ténèbres de la nuit. Mais ils obstruaient aussi la ville de sa lumière nocturne, dommage… surtout que cet assombrissement des lieux me dit d’une seule chose. Un nouveau duvet blanc va bientôt recouvrir les corps inertes des personnes vidées de toutes pensées. Mais pas tout de suite, pas tout de suite la blancheur n’est pas encore dominante.

En effet quelqu’un vient répandre un peu plus de cette couleur rouge sur le sol bénie de la neige. Je connaissais cette silhouette tiens.
Et la personne qui se trouva parmi les êtres humains qu’elle aimait surement le plus, C’est-à-dire mort, n’était d’autre qu’un de mes collègue.. Enfin collègue… un autre arcade majeur que je connaissais plutôt bien.

Il était plutôt connu dans Delilah pour son génie tenté de folie… ou sa folie tenté de génie. Dans le cas du Doctor, c’était difficile à savoir; Et cela je ne le connais pas simplement car c’est mon boulot de savoir tout sur tout le monde et leur propre. La démence du chirurgien était aussi célèbre que la mort. Et oui, ce n’est pas pour rien que la carte « death » lui va à ravir. Je sens Martyr frétiller d’envie de lui jouer un kyrie dramatique et sanguinolente sous mon manteau. Quoique … Un lamento peut convenir aussi; à ces victimes et à lui.

Un long sourire s’affina sur les lèvres regardant le sang couler entre ses doigts, son plaisir à augmenter les pièces de sa collection, ses yeux d’un cristal froid et son aura malfaisante. Tout ce que émettait l’homme à quelques mètres faisait comprendre qu’il ne fallait pas l’approcher au risque de se prendre un scalpel Très bien je sais aussi bien esquiver que combler mon violon.

D’un saut je descendis de là ou je m’étais arrêté. Avec la chute, les pans de mon manteau blanc imita les ailes d’une chouette. Puis en quelques pas, deux ou trois, dans la neige, formant à peine des trous du à la légèreté de mes pieds. Je m’arrêta auprès du Dortor. Il dut sentir cette odeur de lys qui met propre. Mes lunettes noires avaient légèrement glissé, et je le regarda donc par-dessus mes verres, croisant son regard orage du mien sanglant.

- Alors, Jezabel, je vois que tu parfaire ta collection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "La Mort"

Messages : 1714
Date d'inscription : 28/02/2010
Age : 25
Localisation : Qui sait ?

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Ven 12 Mar - 22:06

Déjà l’air migrait en un froid encore plus intense, poussière d’étoile, Jezabel continuait à se noyer de l’encre du ciel. Contemplant la lune sans trêve, elle perdait un peu plus de sens à chaque instant, troublée, mouvante et déformée par l’imaginaire débordant de l’Arcane.

Etrange sensation…
Se vidant l’esprit au fur et à mesure, il aurait volontiers souhaité mourir à ce moment même, comble funeste pour celui qu’on nomme « Death ».


"- Alors, Jezabel, je vois que tu parfaire ta collection."

Un parfum si particulier, poudré, de fleurs fraîchement coupées, appelé l’odeur du Lys par le commun des mortels… Nul doute possible, the fool venait de faire son apparition.
Alors que celui-ci s’avança doucement, laissant de très légères traces dans le velours blanc, Doctor ne laissa rien, absolument rien paraître, comme preuve d’agacement ou de joie à destination de la chouette, outre son stoïcisme absolu et habituel.


A vrai dire ce n’était pas la première fois qu’il le croisait à la pâleur nocturne, tous deux habitués à déambulés de la sorte près du fleuve. Dévisageant tout de même le maestros albinos, celui-ci recouvert d’un épais manteau blanc, le médecin effleurait son scalpel avec un air absent.

-N’est-ce pas un somptueux panorama tout à fait élaboré pour cette activité ?
Et toi Owl as-tu trouvé le spectacle à ton goût ?



Cela devait faire une bonne semaine qu’aucune neige n’était tombée, alors il semblait presque normal que le rideau de givre, n’enthousiaste la démence créative de « Mort ». Alors que ce soir là, aucune parcelle d’alcool ne pouvait se venter d’exalter ses sensations, la continuation de ce long hiver remplissait à lui seul cet office.

C’est bien précipitamment que Jezabel avait quitté le repaire, laissant une kyrielle de feuilles ici-et là sur un bureau à la bougie à demi-consumée, las le l’élaboration d’un tout nouveau dossier. Sa fine écriture noire, recouvrait à peine une demi page, il s’était pourtant jurer de le terminer le plus rapidement possible…
Quelques vêtements disposés à la va-vite sur sa chaise, qui depuis peu, par manque de temps, remplissait la nouvelle fonction d’armoire, faisait plus penser à la chambre d’un enfant pressé que celle d’un homme de 23 ans…


De lourds flocons recommençaient leur troublante chorégraphie, s’accrochant avec légèreté aux fins et longs cheveux de Death, complices du chirurgien, se plaisant à recouvrir les points écarlates qui parsemaient une bonne partie du sol.

___________________________________________

"Lacrimosa dies illa, Qua resurget ex favilla"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "Le Fou"

Messages : 1654
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 25
Localisation : toujours près de mon violon

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Lun 15 Mar - 0:12

Le froid était vraiment omniprésent; inlassable torture qui pétrifie les êtres vivants de la plus belle des façon. Je suis bien heureux d’être couvert comme je le suis, un bon col qui remonte jusqu’aux au dut cou et un lourd et épais manteau sur les épaules. Au moins comme cela, ma Martyr est a l’abris; Le vent glacé est bien trop destructeur pour elle. Cela serai trop risquer de la sortir par ce temps, même pour jouer quelques notes, tant pis.

Le Chirurgien lui était apparemment bien différents, le froid ne le dérangeai pas du tout bien que son habits ne me paraissait pas très chaud… cela serai bête qu’il tombe en hypothermie a cause du froid et plus meurt ainsi. ‘’Death’’ mort de froid… Pauvre Card Master. C’est son fils si je me trompe pas… surtout que c’st lui le médecin, je n’aurai qu’a le laisser mourir; Bah il y en aura peut-être des heureux.

Mais en ce moment, je m’étais rapproché de ce cher Jezabel, attendant sa réponse je me pencha un petit peu pour être au même niveau que les yeux dans le bocal de formol. Je les regardai de mes yeux rouges, sans une seule crainte auprès du Dortor. Un me regardai, Il était terme, et d’une couleur drôlement noir. Tiens des yeux noirs? Je dis avez qu’il était beau… mais le spectacle de la passion et la dérision humaine reste quand même mon premier choix.

Nullement gêné par l’impassibilité de mon camarade de balade ni même par le scalpel d’acier, la lune y reflétait d’ailleurs à merveille, je me releva pour être à peu près a sa hauteur.

- hum, le spectacle? Somptueux, je leur aurai bien jouer un requiem pour accompagner leur âme là ou elle devrais être, mais vois-tu… Mon violon ne supporte plus très bien un froid si dense.

Tout en disant cela, je sortis un moment Martyr de mon manteau, blanche et d’acier, elle s’illumina merveilleusement avec la nuit, et puis je la tenais avec autant d’amour que le médecin avec ses globes oculaires. Une légère fumée de vapeur répandu par ma respiration alla caresser son vernis, puis je la laissa retourner sous la chaleur de mon manteau. Elle serai bien mieux ainsi.

Toujours le même sourire sur mes lèvres je regarda une autre fois les billes rondes entre les doigts de mon vis-à-vis, collectionner les yeux, quel d’autre de passe temps. Et les miens sanglant ne l’intéresse t’il pas? Pas que cela me déplait mais je suis curieux de savoir s’il n’en a pas trouvé des semblables, écarlate. Dans mes pensées sur le sujets je remonta mes lunettes sur mon nez, coupant du monde extérieur la réelle teinte de mes pupilles. De suite, comme un tilt, je recommença a marcher, cassant encore un peu cette couverture glaciale de la même couleur de mes cheveux qui était étendu au sol. Commença a faire un tour autour du dénommé Jezabel, je lui adressa une nouvelle fois la parole.

- Tu as encore échappé de la surveillance de ton louveteau ? À ce que je vois.

Le louveteau était la carte mineure au ordre du dément, enfin l’autre fou, lui. Le card Master n’a pas encore eut la mauvaise idée de me fourguer un apprenti dans les pattes, heureusement. La neige continuait à tomber, et pourtant on avait bien l’impression qu’elle ne me recouvrais pas, à la différence de l’autre être vivants dans le périmètre. Je me mêla sans difficulté avec cette poussière de givre qui tombait de ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "La Mort"

Messages : 1714
Date d'inscription : 28/02/2010
Age : 25
Localisation : Qui sait ?

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Mer 17 Mar - 20:21

Pour Jezabel, Owl était un homme comme un autre, ce n’est ni son don musical, ni sa particularité physique qui lui offrait le privilège de paraître hors-norme, encore moins grâce à son fameux surnom ! Il logeait ainsi confortablement, dans l’enseigne des répugnants cafards qui représentaient le genre humain.

Néanmoins, l’Arcane n’avait aucune dent contre le maestro albinos, du moins pour le moment. C’était un simple membre de l’organisation, voir même un collègue de travail, mais rien de plus.

Le dit spécimen s’avança doucement, jusqu'à lorgner avec curiosité, le bocal de formol…
Ainsi posté en face du chirurgien, on remarquait aisément que la chouette blanche était d’une taille bien inférieure à celle de Dr. Disraeli, mais en contrepartie Fool avait l’air extrêmement agile. Jezabel lui, ne passait pas son temps à rebondir ici et là comme un hyperactif.


« -hum, le spectacle? Somptueux, je leur aurai bien jouer un requiem pour accompagner leur âme là ou elle devrais être, mais vois-tu… Mon violon ne supporte plus très bien un froid si dense. »

C’était tout à fait Owl ça, observer non sans insolence tout ce qu’il se passait dans son périmètre, en rire, parfois, accompagner les faits d’une symphonie, toujours.
Il n’avait pas trop tord de ce coté là, car pour «Death» aussi, les habitudes des Londoniens se résumaient à une vaste mécanique emballée, la scène de stupides pantins articulés…


Un grand sourire illuminait le visage blafard de la chouette, apparemment autant fasciné de par son instrument qu’un amant pour sa maîtresse. Tout le monde était tordu ici bas…

Le musicien dévisageait encore et toujours son interlocuteur allant jusqu'à s’approcher bien trop prêt de Doctor, qui se raisonnait à ne pas le crucifier à même son violon. En effet, le jeune homme détestait les excès de familiarité et restait irrévocablement farouche.


« - Tu as encore échappé de la surveillance de ton louveteau ? À ce que je vois. »


Mauvaise idée, Jezabel n’aimait également pas qu’on lui parle ainsi de Cassian, car tous voyaient en son subordonné un animal de foire à cause de son fameux « corps d’enfant ».
La simple carte l’intriguait du plus au point, toujours à se montrer excessivement protecteur, à veiller sur lui avec une certaine affection, à l’empêcher de commettre l’irréparable… Bien trop habitué à l’horrible froideur de son géniteur, le « bourreau des âmes » avait pourtant depuis longtemps oublié la notion des sentiments humains, et cela risquait de perdurer. Cependant il fallait bien avouer qu’il tenait à Cassian…


-Je ne pense pas qu’il occupe également la fonction de garde du corps, je crois que si l’envie me prend de me balader en pleine nuit, cela me regarde Owl.

L’arcane sourcilla légèrement, avant de retomber dans une neutralité effrayante.

___________________________________________

"Lacrimosa dies illa, Qua resurget ex favilla"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "Le Fou"

Messages : 1654
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 25
Localisation : toujours près de mon violon

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Dim 21 Mar - 17:40

Tournant autour du Dortor dans le froid d’hiver sous cet les flocons blancs, d’ailleurs beaucoup d’entre eux jonchaient maintenant le sol. Beaucoup. Un telle pauvre mot pour décrire la multitude de cette pluie gelé précédemment tombé qui recouvrait les pavés du pont de cette chère tamise. Etendu de blancheur, douce et divine que l’être humain, un simple passant, Jezabel, moi cassaient et bafouaient à chacun de nos pas.

Mais là n’est pas vraiment la question.. Mon vis-à-vis n’avait l’air de ne pas apprécier que je l’approche et cela m’amusait, un pas a droite, lui faire supposer que le contact serai pour bientôt, et en tout innocence, puis un pas à gauche repartant loin de lui, rien ne s'était fait je savais ou du moins je supposais qu'il n'aimait par etre toucher, a cause de son pere? peut etre. Mais il avait peut-être aussi remarquer, que depuis le temps qu'il est à delilah, je l'ai été avant lui, je n'avais laisser quiconque simplement me froller .
Il était le célèbre Docteur Disraeli, une des personnes les plus effrayante que l’on peut croisé par son mental. Il faut dire que par son physique, le grand homme aux cheveux argentés était loin d’être aussi terrifiant … Et ce n’est pas Cassandra qui va le contredire. Même moi, ou plutôt surtout moi, je fait fuir plus de monde quand je passe dans la rue en pleine journée.

Tiens il me répond, sa froideur ne pus que me faire sourire, pensait qu’il que je considérais sa carte mineur comme un «  animal de foire » ? Moi le prodige en violon albinos? J’ai passé pas mal de temps dans les rues attirant bon nombre de curieux pour le bon plaisir et la bourse de mon père, alors pensé un chose de moi, c’est mal me connaitre… Enfin…. Personne ne me connait réellement alors la question ne se passe pas. Je le laissa pensé ce qu’il voulait de moi, là n’est pas l’importance et plus l’extérieur s’égarera de mon compte plus je serai en sécurité. Et c’est tout ce qui me rapporte.

Après quelques pas qui m’avait éloigner du doctor, je pivota sur un pied pour le retourner en face de lui, bien qu’a quelques mètres.

- Il me parait pourtant, qu’il veille sur toi d’une façon particulière….

Cela m’a bien sur, pas échappé. The Fool était une place bien difficile à acquérir et avec des méthode différente que pour les autres cartes, car Le Mat était diffèrent de tous, et n’obéissait pas au même règlement que les cartes communes. Il y avait qu’une seule loi: Le fou ne doit travailler ni pour Delilah, ni pour les poisons, ni pour personnes d’autres.
Et je bénéficie d’un abondant privilège qu’était mon rôle. Celui d’observer, tout ce qu’il se passe. J’ai donc bien sur remarqué que Cassian, tournait autour de son supérieur hiérarchique pas comme une simple carte mineur devrais faire… Mais soit cela n’est pas mon problème.

Je ne savais pas Jézabel si amusant dans ses paroles.

- Tu crois? Alors tu n’ai pas sur que cela ne regarde que toi le faite que tu te promène seul.. Et puis c’est vrai que le terme regarder, c’est pas vraiment le terme approprier pour parlez en ma présence. Ce que je vais, ne t’es surement pas inconnu , Jézabel.

Je jouais sur les paroles, comme souvent, un moindre petit mot , aussi minuscule soit t’il, pouvait faire marcher mon cerveau perspicace et en déduire montreuse chose qui s’avère le plus souvent vrai…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "La Mort"

Messages : 1714
Date d'inscription : 28/02/2010
Age : 25
Localisation : Qui sait ?

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Lun 29 Mar - 19:42

Fool semblait bien s’amuser… Tant pis ou tant mieux, à vrai dire Jezabel s’en fichait éperdument. Le violoniste d’ailleurs n’était apparemment pas encore prêt à prendre ses distances…

Death eut un imperceptible frisson d’horreur en imaginant le contact de fool sur son bras, sa main, ou une seule fraction aussi infime soit-elle de sa peau. C’était ainsi, en règle générale, il ne supportait pas d’être touché, sans le moindre doute, résidait ici une profonde cicatrice, non physique, des réminiscences de la morsure du fouet…

« -Il me parait pourtant, qu’il veille sur toi d’une façon particulière…. »

Dommage pour le violoniste, ce genre de provocation ne fonctionnait absolument pas sur le bourreau des âmes.
S’il savait…La dernière fois remontait d’ailleurs à la nuit dernière…
Son subordonné l’avait retrouvé sur les dalles froides, inconscient. Cassian l’avait sortit de sa torpeur à l’aide de grandes inspirations d’eau oxygénée. Pourtant le médecin ne pouvait que rester nostalgique face au court instant de béatitude, que lui avait apporté le chloroforme à l’aide de son parfum suffocant.


« - Tu crois? Alors tu n’ai pas sur que cela ne regarde que toi le faite que tu te promène seul.. Et puis c’est vrai que le terme regarder, c’est pas vraiment le terme approprier pour parlez en ma présence. Ce que je vais, ne t’es surement pas inconnu , Jézabel. »

Pardon ? Mort ne voulait même pas comprendre les conclusions tordues que s’inventait tout seul Owl…
D’ailleurs qu’il rentre ou pas, qu’il s’enivre ou se perde dans les méandres de sa démence, qu’il se jette dans la Tamise ou se prenne un fiacre en pleine face (Doctor n’avait malheureusement pas assez de chance pour ça..) cela revenait au même de toute manière.
Oui, la chouette vouait une malsaine addiction au voyeurisme mais cela ne concernait pas Dr Disraeli, ou plutôt il ne préférait absolument pas savoir les détails de l’affaire…



Secouant légèrement la tête, il fixa intensément le sol…
Pour y remarquer une de ses victimes encore vivante !
Gémissant, se traînant dans la neige, l’homme s’avança avec difficulté en direction de l’arcane du fou.


« Aidez-moi, pitié aidez-moi…»

Une fois arrivé aux pieds de Owl, l’être ensanglanté le dévisagea. Son visage, déformé par la souffrance, se migra bien rapidement en véritable terreur. Apparemment, il venait de remarquer l’albinisme du musicien.

« Mais ce n’est pas possible… Un… UN FANTOME !!! »


Docteur eut un regard excédé, le vermisseau rougeoyant attachait donc tant d’importance à l’apparence physique ? Ils étaient bien tous les mêmes, prisonniers de leurs convenances pathétiques, de l’étiquette... Il aurait très bien pu l’achever d’un coup, mais non, tant de stupidité ne pouvait que forcer la main au chirurgien, du moins en terme de torture. Tâtant ses poches il fut tout de même un peu déçu de ne pas avoir amené l’intégrale se sa panoplie macabre, mais qu’importe, il avait l’essentiel. Se courbant légèrement, pour goûter le liquide pourpre qui ornait la neige, un sonore craquement se fit entendre, le chirurgien ne manqua pas d’écraser farouchement les doigts de l’homme qui ne cessait d’hurler sa douleur.

-Alors Owl, ne préférerais tu pas cette fois cesser d’être le spectateur ?
Notre ami en meurt d’envie il me semble, il ne cesse de te toiser, je pense que tu lui plaît bien…


Le principale concerné, aux membres endoloris ne semblait apparemment pas du même avis , mais il n’avait pas bien le choix, Jezabel avait une furieuse envie de jouer, aussi sordide soit-elle…

___________________________________________

"Lacrimosa dies illa, Qua resurget ex favilla"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arcane Majeur
avatar
Arcane Majeur "Le Fou"

Messages : 1654
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 25
Localisation : toujours près de mon violon

MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   Mar 30 Mar - 21:14

J’attendis un petit moment, sans bouger, comme mes confrères de marbre, et de pierre, qui cernaient la ville de leur grandeur. Il y en avait partout, à croire que le gérant de cette ville les aimait, il faut dire qu’elles sont aussi attirantes qu’impressionnantes; toutes ces statues qui bordent la ville. Observatrices , elles étaient seules arbitres du temps qui se déroulait. Elles étaient tous insensibles à l’être humain qui vivait à leur pied et n’avait aucune préférence pour quiconque, n’importe quel parti, ni pour la chaleur, ni pour le froid, ni pour la vie, ni pour la mort. Les tendres amies.

Jezabel, le docteur Disraeli ne semblait pas trouver de mot à redire. Comme beaucoup des personnes à qui j’avais une conversation. Est-ce qu’ j’ai encore dis quelques choses de subjectif ? Hum.. Cela m’échappe à chaque fois, on me la pourtant répété…

« Ne dit pas ce que tu pense, Owl, tu es le fou, ta conscience est perdue et ta logique est atteinte, Cela ne te servira à rien, car tu effraie le monde entier au moindre de tes passages. Reste dans l’ombre et observe, rapporte moi je que tu vois , ne soit ni pour Delilah, ni pour personne c’est la règle maintenant, la possibilité d’avoir des semblables t’a quitté […] … »


Ah… Le Card Master a toujours su ce montrer réconfortant dans ses paroles.

Mais ce n’est pas vraiment le sujet du moment, Je continuais à fixer le dortor, sans le lâcher de mes prunelles, de la même couleurs que le sang son nos pieds. Il baissa la tête, la secoua, et remarqua qu’une des ses victimes n’étaient pas morte. Tiens, une expression sur le visage de la mort.

D’ailleurs elle se dirigea vers moi, implorant que je la sauve. L’homme était bien surprenant. Comment avait t’il pu penser que j’allais tendre la main à quelqu’un. Un je ne touche personne, deux il n’en vaut pas le coup, trois, c’est contraire a la règle, quatre c’est la victime de Jézabel , je peux continuer comme cela, vous voulez savoir qu’elle est la cinquième raison?
Il rampa encore pour s’avancer, à mes pieds releva la tête et .. Ah… C’Est-ce que j’attendais.. La terreur, cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu sur un visage qui me regardais, apparemment l’agonisant avait enfin compris entre qui il était…

Un fantôme? On me l'a pas souvent faite celle -la… un long sourire s ‘étira sur les lèvres mais Disraeli bougea avant moi. Ecrasant les pauvres doigts du son talon. Il sembla ce pencher au dessus du futur mort et m’adressa la parole. Quelques mots, me demandant je ne restais que spectateur cette fois ci. De la provocation? Cherchait t’il à jouer avec moi? Et jouer à quoi…

Je tangua mon poids sur l’autre jambe, puis d’un petit mouvement de main, fit s’écarter Jézabel de la main de ce pauvre homme. Doucement je m’accroupis près de lui, la voix près de son oreille alors qu’il se ramenait sa main blessée sous lui pour la masser ou autre plaisance du genre.

«-Oui, je suis en Fantôme… »

Ma vois siffla dans le creux de son oreille comme le son d’un mi aigu qui glaçait l’air ainsi que la chaleur qui restait dans le corps du demeuré d’un grand frisson.

« - Si tu me vois, cela veux dire que tu ai tout aussi mort que moi…Puis.. Je doute que malgré la blancheur du lieu… ceci soit le Paradis ».

Je me tus un moment, laissant le silence plané. Fermant les deux, j’inclina la tête et écouta. Hum..; son cœur commence à accélérer, douce mélodie.

« - Bienvenue en Enfer mon cher.. »

Son corps commençait à trembler.. De plus en plus de chaque minute…

« - Regarde … »


Je pointa l’autre carte de mon archet, toujours accroupis au dessus, de lui, il tourna la tête vers le médecin, comme guider par une force qu’il ignorait . Je ne pouvais pas voir son expression comme j’était au dessus de lui, mais Jézabel, lui… n’a surement raté aucun mouvement de ce lied.

« -Je te présente, ‘The Death’ en personne, il va très bien s’occuper de toi… »

Lentement et avec douceur, je le fis glisser le long de sa nuque .. Il sursauta dans un cri plaintif … c’était bien connu, dans un certain contexte, qui était présent en ce moment même, n’importe qu’elle torture faite par des fers ou n’importe quelle armes, est beaucoup moins douloureuse d’une tendre caresse.

Tout en me relevant, je finissais mon geste comme le dernier mouvement d’un chef d’orchestre. Et quand je m’arrêta, au même moment. Le futur cadavre se leva, pris de folie, et couru, ou du moins asseyait tout droit devant lui … Il bascula du pont et son crane alla se fendre sur la glace dure de la tamise, son sang s’éclata comme un magnifique éventail. Le Rondo pris vint. Je me retourna vers Doctor.

« - La musique t’a plus, Jezabel? , je resterai à jamais public pour observer une chose si magnifique, mais n’oublie pas… Le public que aisément parler. »

Je n’ai pas besoin d’arme pour tuer, ni pour torturer. Je fais parti des gens ou les mots suffisent… L’humain est sujet a la folie..; et la folie est si facile à manipuler….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bloody bloody night ( jezabel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bloody bloody night ( jezabel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Place Like London :: Les Ponts-